POURQUOI SECURITYDAY

SecurityDay est l’évènement africain de référence en matière de confiance numérique. Jouissant d’une visibilité sans égale en Afrique, SecurityDay est l’occasion pour vous de valoriser vos propositions de valeur, vos expertises et de communiquer auprès de l’ensemble de l’écosystème africain.

OBJECTIFS

Promouvoir une vision panafricaine de la confiance numérique, Développer la coopération régionale et internationale
Accompagner l'essor du numérique en Afrique, Réunir les spécialistes de la sécurité, du management des risques, du numérique et des décideurs afin de confronter leurs points de vue

LE SALON

Avec plus de 50 partenaires, le salon vous propose :
Des surfaces de stand de 6, 9 et 18 m²
Des rendez-vous d'affaires, Des lecteurs de badges pour conserver vos contacts, Des sponsoring d'Espaces et du cocktail de gala, De la visibilité sur le site internet et sur le guide du participant.

LE FORUM

Profitez des prestations qui ont a été conçues pour vous et pour votre entreprise, à vous de choisir : Echangez lors d'une séance plénière réunissant les plus hauts représentants institutionnels et industriels
Intervenez lors d'un atelier parmi aux côtés de 4 spécialistes.

RETOUR SUR L'EDITION 2018 DU SECURITYDAYS

La 5ème édition du Forum International de la Cybersécurité a été marquée par une forte progression du nombre de participants et de partenaires. Forum ouvert à l’ensemble de l’écosystème de la sécurité et de la confiance numérique, mais aussi salon « business » dédié aux acteurs publics et privés de la cybersécurité, les SecurityDays entend aujourd’hui jouer un rôle clé dans l’élaboration et la promotion d’une vision africaine de la cybersécurité. Forum engagé portant des convictions fortes, il agit aujourd’hui comme un « think-tank » et un « do tank » tout au long de l’année grâce à des activités multiples (observatoire, prix, publications, programme d’accélération…).




Promovoir une vision africaine


La révolution numérique nous a plongés dans une nouvelle forme de civilisation tant nos manières de vivre, de penser et surtout de communiquer sont devenues tributaires des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Qui d’entre nous peut se passer de son téléphone portable, de la connexion Internet pour échanger des informations, effectuer des transactions, jouer ou se former ? Individus comme organisations (publiques, privées et sociétales) sont convaincus des avantages et opportunités qu’offrent les TIC mais sont tout aussi soucieux et préoccupés de la vulnérabilité de leur condition d’utilisateurs en raison des cybermenaces, cyberattaques, cyber-terrorisme, de la cybercriminalité, bref par le déficit de sécurité qui leur est offerte sur le cyberespace.

Accompagner l'essor du numerique


La grande force de l’Afrique dans sa conquête du numérique est de ne pas subir les mêmes contraintes que les économies développées. En effet, la quasi-absence d’héritage technologique permet à ce continent de tirer directement profit des dernières technologies. Cette liberté lui laisse alors le champ libre pour inventer et créer des modèles qui lui seront propres et ne ressembleront ni de près ni de loin aux modèles déjà expérimentés sur d’autres marchés.

Le défi de la compétence


La sécurité ne doit pas être seulement une affaire de spécialistes mais une composante de l’ensemble des métiers de l’entreprise. Pour répondre au défi de la cybercriminalité, il faut d’abord répondre à celui de la formation, de la sensibilisation. Des ressources humaines suffisamment compétentes et sensibilisées en matière de sécurité est le premier défi que l’Afrique devrait relever. Des filières de formation de haut niveau, spécialisées dans la cybersécurité, devraient être mises en place au niveau africain

Translate »